facebooktwitteryoutubeinstagram

Je fais un don pour la recherche
depistage 4

Les différentes techniques de dépistage
Le dépistage


Dépister un cancer du sein le plus tôt possible accroît les chances de guérison et diminue les conséquences de la maladie!

Il est essentiel que vous connaissiez les précautions et les examens simples qui permettent de dépister un éventuel cancer du sein le plus tôt possible et donc d'accroître les chances de guérison totale.


Les différentes techniques de dépistage

En dehors de l'auto-examen mensuel et de votre consultation régulière chez votre gynécologue - au moins une fois par an – n'hésitez pas lors de consultations supplémentaires à demander à votre médecin généraliste ou votre gynécologue d’examiner votre poitrine, surtout si vous avez récemment décelé une anomalie, si minime soit-elle.

La palpation des seins lui apportera des indications essentielles. S'il percevait un nodule, c'est-à-dire une petite boule lui paraissant anormale, ou si différents éléments de votre état de santé l'y incitaient, il vous prescrirait alors une mammographie et/ou une échographie.


Mammographie

La mammographie est l'examen radiographique des seins. Elle permet de révéler des petites tumeurs qui ne sont pas toujours détectables par la seule palpation des seins.

Certains mammographes sont équipés d’une tomosynthèse et permettent de réaliser une mammographie classique associée à une prise de vue en 3D du sein : l’objectif est de détecter les petits cancers cachés par la densité mammaire.


Echographie

L'échographie explore le sein grâce à des ultrasons. Elle permet, dans certains cas, d'apporter des informations complémentaires de la mammographie.

Pour affiner le diagnostic, les médecins disposent également d’une "élastographie" : échographe à ondes “ultrasonores“ qui mesure la dureté des tissus et permet d’évaluer précisément le caractère cancéreux, ou non, d’une lésion afin de limiter le nombre de biopsies.


Cytoponction & biopsie

En cas de doute, une cytoponction ou une biopsie, c'est-à-dire l'examen au microscope d'un fragment de la tumeur pourra être réalisé pour confirmer de manière formelle son diagnostic ; elle devra être effectuée par un spécialiste de ce genre d’examen.

Si la biopsie est positive, les dosages des récepteurs des œstrogènes et de la progestérone sur les cellules cancéreuses  seront indispensables au médecin pour déterminer le traitement futur.

Aujourd’hui, il est possible selon les cas de pratiquer une biopsie par Mammotome® dont la technologie de base permet de prélever en une seule ponction un nombre suffisant d'échantillons de tissus de la zone concernée et des zones voisines.


Scanner & IRM

Le scanner (appareil d’imagerie par rayon X) permet d’étudier le tissu mammaire de manière plus approfondie que la mammographie. Il permet aussi de mieux voir les ganglions de l’aisselle et dans le médiastin (zone entre les poumons).

L’IRM (imagerie par résonance magnétique) apporte un type d’image différent du scanner. Ici l’image est obtenue par "les mouvements des molécules" au sein des tissus normaux et cancéreux.

Ces deux techniques - Scan et IRM - améliorent considérablement l’imagerie du sein.


Voir aussi
picto newsletterNewsletter

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information de l’Association.

S'inscrire
logo cds
Je fais un don pour la recherche


facebooktwitteryoutubeinstagram
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.