facebooktwitteryoutubeinstagram

Je fais un don pour la recherche

Après-traitements

Ma maman, âgée de 53 ans, a subi une ablation du sein en mai 1999. Ces derniers temps un "gonflement de son bras" est apparu et l'a décidé a interrompre son activité professionnelle. Son moral en est très affecté car elle a peur que le phénomène s'amplifie au point d'avoir un "gros bras" bien qu'elle suive des séances de kinésithérapie. Ce phénomène de gros bras est-il réversible, et doit-on éviter toute activité physique du bras en question?

Ce problème n'est en général pas définitif et elle peut se servir de son bras. Il faut faire du drainage lymphatique pour diminuer l'œdème.
Vous dites : Une rééducation efficace peut lutter contre le "gros bras". Ma mère a 1 séance de 15mn de kiné tous les 2 jours, presque sans effet. Quel serait la rééducation efficace ? Après ablation des ganglions peut-elle vraiment retrouver un bras normal ?

Pour les femmes opérées ces dernières années la survenue d'un "gros bras " est devenue rare car les gestes chirurgicaux sont plus limités qu'il y a 15 ou 20 ans cela dit ce genre de complication est encore possible. Il faut faire du drainage lymphatique qui est une technique qui n'est pas si facile: il y a parfois la nécessité de recourir à des centres spécialisés. Parlez- en avec votre médecin ou avec le chirurgien qui a opéré votre maman.
J'ai eu une reconstruction mammaire avec lambeau du muscle du dos. Est-il normal de ressentir toujours une forte gêne, tiraillements et quelquefois douleurs ? Puis-je espérer un jour ne plus "sentir" ma poitrine ? Une 2ème intervention est prévue pour équilibrer les 2 seins et réopérer le sein en remplaçant la prothèse sérum par du gel de silicone. Est-ce préférable ?

Les douleurs locales après chirurgie du sein sont très fréquentes, mais ce n'est pas une raison pour ne pas les traiter : vous devez demander un traitement anti-douleurs à votre médecin. Ne restez pas à avoir mal sinon le traitement de ces douleurs sera plus difficile. Pour le choix du type de prothèse cela dépend de chaque cas, il n'y a pas de risque particulier avec une prothèse silicone si vous êtes traitée par un chirurgien expérimenté.
Je suis en deuxième phase de reconstruction du mamelon et en changement de prothèse. Que pensez-vous de la silicone car c'est ce que l'on me propose ? Comment puis-je faire pour trouver une thérapie de groupe après l'opération ?

Les matériaux utilisés en France sont testés et bien tolérés.
Un suivi psychologique est utile même si tout va bien. Vous pouvez demander à votre médecin de vous indiquer un psychologue
J'ai 44 ans et je vais faire une reconstruction mammaire avec symétrisation de l'autre sein. Cette intervention affecte t-elle la sensibilité du sein ? (je ne parle pas du sein reconstruit mais de celui qui sera "symétrisé").

Oui comme toute intervention chirurgicale le ferait, mais cela dépend des personnes et c'est un phénomène transitoire.
J'ai 37 ans. J'ai été traitée l'année dernière pour un carcinome canalaire infiltrant T1 NO MO. Pourquoi la femme de la publicité, qui affirme avoir sauvé sa vie, n'a t elle aucune cicatrice, ni de tatouage de rayon ni de différence de volume au niveau de ses seins. ? Personne ne m'a informé des traces que pouvait laisser une tumorectomie, un "port-à-cath" ou des rayons. Ceci étant c'est bien d'en parler.

Vous avez raison, ces traitements, même bien faits, laissent des traces. Pour les images nous ne pouvions pas prendre une vraie patiente...
Voir aussi
picto newsletterNewsletter

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information de l’Association.

S'inscrire
logo cds
Je fais un don pour la recherche


facebooktwitteryoutubeinstagram
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.