facebooktwitteryoutubeinstagram

Je fais un don pour la recherche

Récidive

Le fait que j'ai eu un cancer du sein implique t-il des prédispositions à développer d'autres cancers ? Après ce type de maladie, puis-je avoir des enfants ? Si oui dans combien de temps ? Après une ablation totale du sein droit (cancer stade 1 de 18 mm avec une chaîne ganglionnaire saine) le cancer peut-il revenir au même endroit ?

Il y a en effet un petit risque supplémentaire de refaire un cancer du sein. Beaucoup de femmes ont eu des enfants après un cancer du sein : cela dépend de l'âge, du type de tumeur, des traitements faits, etc. : il faut en parler avec votre médecin. Il y a aussi un risque de récidive dans le sein opéré : c'est pour cela que l'on fait dans certains cas des rayons localement.
J'ai 38 ans un T1 (tumeur 10mn sur 12mn) N1(sentinelle positif) M0 j'aurais voulu savoir si le fait d'avoir le ganglion sentinelle positif, il est sur que le sang soit contaminé ? Ou c'est une chimio préventive au cas ou il y aurait quelque chose dans le sang ? j'ai donc droit à 6 cures de fec 100 + 6 semaines de rayon, et 5 ans d'hormonothérapie : pourquoi un si lourd traitement ? et dernière question, le fait que je sois plutôt jeune, ai-je un plus gros risque de récidive ?

Le fait d'avoir 1 ganglion positif est un facteur de risque de récidive, de même que votre âge. C'est pour prendre toutes les précautions que vous avez eu tous ces traitements complémentaires.
Ma mère a subi un cancer du sein il y a 13 ans, guéri via chirurgie et chimio. Après des examens, on nous a annoncé cette semaine qu'elle devait subir une mastectomie totale dès lundi (ils ont parlé de "calcifications", "d'inefficacité des rayons après 10 ans"). Qu'est-ce que cela signifie : une rechute si tardive est-elle "courante?» quels sont les risques de chimiothérapie après l'opération ? quels sont les risques d'extension à d'autres parties du corps?

Une rechute tardive est rare mais non exceptionnelle. On peut refaire si nécessaire une chimiothérapie. Les risques dépendent du type de tumeur que l'on trouvera à l'intervention.
Une rechute du cancer du sein peut-elle être liée à un traitement préventif inadapté ? à d'autres raisons? Quel est le protocole français de suivi des cancers du sein (nature des examens périodiques et périodicité) ?....dans d'autres pays d'Europe il semble que ce soit différent. Quels sont les dangers, les freins d'une scintigraphie et si répétées à quel rythme ?

Malheureusement une rechute peut survenir même si le traitement est adapté. Le protocole de suivi va dépendre des caractères de la tumeur et de l'âge de la patiente, et aussi des habitudes du centre : il n'y a pas de protocole global. Une scintigraphie osseuse n'est pas un examen dangereux, sa répétition plus qu'une fois par an est en général inutile.
Ayant été opérée d'un cancer du sein hormono-dépendant à 43 ans (c'est à dire non ménopausée), y a t-il des risques supplémentaires de récidives ? Quelle est la localisation d'éventuelles métastases ? Y a t-il des protocoles "obligatoires" concernant la surveillance après l'ablation de la tumeur des ganglions et après la radiothérapie ?

Il y a toujours des risques de récidive : il est difficile de les chiffrer, surtout sans vous connaître. Les sites de métastases pour les cancers du sein sont surtout les os, le foie, la peau, les poumons. Le programme de surveillance cherche à dépister les récidives locales, dans l'autre sein et à distance : il est adapté à chaque situation.
J'ai 37 ans et j'ai été opérée avec une reprise pour limite saine et un curage axillaire en avril 2000; je suis sous tamoxifène; ma tumeur était de 20mm, un adénocarcinome de Gr 2 et un ganglion envahi sur huit prélevés. Ma mère est décédée d'un cancer du sein qui a métastasé un an après une intervention et une radiothérapie (pas de chimio) à l'age de 57 ans. J'ai eu 6 séances de chimio et 30 de rayons. Aujourd'hui pouvez vous me dire quels sont les risques de récidive et surtout les risques métastatiques. Des douleurs au foie peuvent-elles laisser supposer ce risque?

Vous avez eu un traitement qui a une efficacité démontrée pour diminuer le risque de récidive de votre tumeur. Ce risque ne peut pas être chiffré précisément pour vous, il ne s'agit que de statistiques qui n'ont pas d'intérêt pour une personne donnée. Des progrès importants ont été faits dans ce domaine en particulier en Chimiothérapie. Des douleurs au niveau de la région du foie ne signifient heureusement pas forcément qu'il y ait des métastases: par sécurité parlez-en avec votre médecin.
Voir aussi
picto newsletterNewsletter

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information de l’Association.

S'inscrire
logo cds
Je fais un don pour la recherche


facebooktwitteryoutubeinstagram
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.